Portrait du mois: Julien Veyne

Portrait du mois: Julien Veyne

On vous présente Julien pratiquant du triathlon depuis un peu plus d’un an qui partage ses expériences avec nous.julienvelo

 

 

 

 

 

Depuis combien de temps pratiques-tu le triathlon ? 

J’ai commencé il y a un peu plus d’un an.

Pourquoi avoir choisi ce sport ?

Un ami me harcelait pour m’engager avec lui sur un M depuis quelque temps, je nageais à ce moment dans un club en mode loisir (avec Greg pour coach) et avais un passé de coureur. Tout cela combiné au fait que je me suis laissé embarquer dans l’aventure du triathlon en atterrissant au RMA. J’ai mis le doigt dans l’engrenage…

Qu’aimes-tu dans ce sport ?

La variété ! Passer son temps à uniquement compter les carreaux de la piscine ou enchaîner les bornes en endurance fondamentale devient vite lassant. Avec le triathlon, on peut passer d’une discipline à l’autre quand cela nous chante (ou quand notre corps nous l’impose !) et trouver des aspects ludiques.
Aussi, le côté pratique est appréciable, on peut s’entraîner facilement.

Quelle discipline voudrais-tu vraiment privilégier cette année ? Pourquoi ?

La course à pied et la natation (si je pouvais nager le dos un peu correctement ce serait inespéré !).

Quelles sont les courses auxquelles tu as participé en 2016 ?<

J’ai participé aux courtes distances de Deauville et de Cassis, aux sprints Verneuil-sur-Seine et de Chartres. J’ai également couru le semi de Paris, l’aquathlon de Torcy et quelques 10k.

Ton meilleur souvenir de course cette année ?

Le sprint de Verneuil, en équipe, était une superbe expérience. Intégrer l’aspect collectif dans le triathlon, c’est top ! Bon, il faut avouer qu’on n’a pas été super performant (on avait roulé vingt minutes ensemble la veille à Longchamp pour travailler les relais), mais on a bien rigolé. L’ambiance club à Deauville était un super moment également !

Quels sont tes objectifs pour 2017 ?

Le marathon de Paris d’abord, puis quelques triathlons courts. Je ferai éventuellement un long en deuxième partie de saison…

Pour toi, en 3 mots, le RMA c’est…?

Réveil (trop tôt)
Mal (aux jambes)
Autour (d’un burger-bière-whatever)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.